forum multiculturel

pour ceux qui ont de origines différentes et qui vivent en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 comment vivent en France les étudiants étrangers-l'extrait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 151
Loisirs : tout peut devenir un loisir :)
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: comment vivent en France les étudiants étrangers-l'extrait   26.08.05 12:43

un petit article extrait du rapport sur la vie des étudiants en France les difficultés etc

Comment vivent en France les étudiants étrangers ?
samedi 23 octobre 2004.
Par Benoît Dutilleul

Qui peut mieux parler des étudiants étrangers que Saeed Paivandi ? Arrivé en France en 1985, ne parlant pas le français, il démarre et mène à bien ses études de sociologie qu’il termine par une thèse sur ... les étudiants étrangers !


Saeed Paivandi est aujourd’hui Maître de Conférences à l’Université de Paris XIII. Il est le co-auteur de l’étude : "Les étudiants étrangers en France : l’état des savoirs" (mai 2003). Le 21 septembre 2004, il était à la Maison des Initiatives Etudiantes pour une rencontre-débat autour de la situation des étudiants étrangers en France.

Le rapport : l’état des savoirs
L’état des savoirs fait la synthèse de plus de 140 études, mémoires et thèses. Il dresse les caractéristiques de cette population, s’intéresse à comprendre pourquoi les étudiants choisissent la France. Il analyse le dispositif d’accueil actuel et étudie leur adaptation à l’université française. Il décrit leurs conditions de vie. Il s’intéresse encore au phénomène d’acculturation. Pour affiner ces résultats, une nouvelle enquête sera lancée par l’Observatoire de la Vie Etudiante dans quelques mois, dédiée spécifiquement aux étudiants étrangers.

Un diagnostic ... mais l’action ?
Si la situation et les problèmes des étudiants étrangers sont maintenant très bien documentés, comme en témoigne le nombre de rapports qui ont été publiés ces dernières années, il reste maintenant au gouvernement à prendre des mesures pour améliorer la situation. D’après Saeed Paivandi, il existe actuellement une réelle volonté d’améliorer la situation, ne serait-ce parce que les gouvernements successifs ont compris l’intérêt voire le risque stratégique de l’échec des étudiants étrangers ou de leur fuite à l’étranger.

Des difficultés sur quatre plans

Procédures. En arrivant en France, tous les étudiants étrangers ont à faire face à un grand nombre de difficultés administratives. S’ils ne sont pas tous dans la nécessité d’obtenir un titre de séjour ou une autorisation provisoire de travail, ils ont cependant tous à régler dans une période de temps très réduite un grand nombre de détails administratifs (contrats de téléphone, eau, électricité, etc....), complexifiées par le fait qu’ils ont à résoudre ces problèmes dans une langue qui n’est pas la leur !

Système pédagogique Au même moment, ils ont à faire face à la rentrée universitaire et ils doivent s’adapter à un système pédagogique différent du leur et à fournir un travail supplémentaire pour pallier le fait qu’ils viennent d’une formation qui n’est pas nécessairement adaptée pour être poursuivie en France. Bien sûr, la langue rend une fois encore les choses plus compliquées.

Cultures Ils ont aussi à faire face à un nouvel environnement social et culturel parfois très différent qui, lui aussi, nécessite un très gros travail d’adaptation pour pouvoir réussir et surtout profiter de son séjour.

Finances Enfin, pour certains étudiants, s’ajoutent des difficultés financières qui complexifient leur situation et les obligent, en plus des problèmes qu’ils ont à résoudre, à trouver un petit boulot pour payer leurs études.

Le rôle des associations étudiantes
D’après Saeed Paivendi, le rôle des associations étudiantes est d’abord de faire pression sur les établissements universitaires pour qu’ils simplifient les démarches administratives et facilitent la transition de leur système pédagogique d’origine vers le système français.

D’autres idées sont à exploiter :
Faire connaître l’université aux étudiants étrangers pour faciliter leur orientation dans leur université mais aussi pour les rendre visibles de l’université ;
Mettre en place des permanences pour pouvoir répondre aux questions et aider les étudiants qui ont le plus de difficultés ;
Mettre en oeuvre un ccompagnement scolaire en Français aux étudiants étrangers ;
Créer et animer des lieux de socialisation dans l’université ;
Mettre en place des ateliers pour aider les nouveaux étudiants à se construire une méthode de travail et en particulier une méthode de documentation. En effet, il a été montré que les étudiants qui suivaient de tels ateliers augmentaient sensiblement leurs chances de réussite (Le métier d’étudiant, Alain Coulon).

Agir. La conférence de Saeed Paivandi s’est terminée par un débat au cours duquel les étudiants présents et responsables associatifs ont pu échanger, et témoigner de la diversité des parcours des étudiants étrangers en France. Anecdotes, difficultés, propositions, cette rencontre prouve s’il en est encore besoin la richesse du thème de l’accueil des étudiants étrangers en France, et la nécessité de mener à bien les initiatives citées plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-multiculturel.jeun.fr
 
comment vivent en France les étudiants étrangers-l'extrait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» “Repenser la pauvreté” ou comment vivent les pauvres. Un essai aussi documenté que dérangeant.
» ACTU : Comment les adolescents vivent leur service militaire en un jour
» Où trouver les produits alimentaires étrangers qui nous font fantasmer?
» Comment faire une croix pour indiquer le décès
» Comment insérer une image d'après Servimg.com ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum multiculturel :: Démarches administratives :: les études-
Sauter vers: