forum multiculturel

pour ceux qui ont de origines différentes et qui vivent en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le médiateur interculturel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
muguet
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Nice
Date d'inscription : 25/08/2005

MessageSujet: Le médiateur interculturel   05.09.05 16:52

La barrière de la langue est l'obstacle le plus manifeste dans la communication avec des personnes migrantes ou d’origine étrangère. Habituellement, la personne qualifiée pour résoudre ce problème est appelée interprète ou traducteur. L'objectif fondamental de cette fonction est de permettre le plus fidèlement possible la transmission des informations. Si les langues n'étaient que des ensembles lexicaux, il suffirait de faire correspondre à chacun des mots d'une langue son équivalent dans une autre. C'est ce que font les dictionnaires spécialisés. La réalité est plus complexe. Pourtant une langue, c'est aussi un ensemble structuré par des principes, des règles, des configurations particulières, des usages inscrits dans son histoire, une manière de percevoir le monde etc.

Le médiateur interculturel n’intervient pas seulement dans la transmission d'informations. Il a aussi pour vocation de permettre et d'établir une relation particulière vectrice de valeurs, d'émotions, de sentiments et de pensées. Un point essentiel se rattache à ce premier constat, il s'agit de la référence de principe et d'expérience à la psychanalyse qui rend le médiateur attentif aux modalités du discours, à ses significations latentes, aux défenses psychiques, aux fantasmes ou pour le dire brièvement, à toutes les dimensions inconscientes. Généralement, les traductions visent à restituer la cohérence du discours et pour ce faire elles "corrigent" le discours initial de ses hésitations, de ses "erreurs", de ses troubles etc. Bref, les traductions négligent ou suppriment un ensemble de signes, d'indices, de symptômes tels les lapsus, les ratées verbales, les troubles de l'expression, éléments dont on sait depuis la naissance de la psychanalyse qu'ils sont révélateurs du fonctionnement psychique et de ses avatars. Le médiateur se place donc dans une attente différente dans la mesure où il est aussi attentif aux fluctuations du discours les présupposant révélatrices de mouvements psychiques en partie inconnus du sujet lui-même. Ainsi il y a deux fonctions principales du médiateur :
- la première fonction est celle d’interprète; elle se situe donc au niveau linguistique.
- la seconde fonction est celle d’être un « pont » reliant deux mondes culturels.

Dans le souci de l’intégration, et non de l’assimilation, le médiateur est celui qui rend compréhensibles, de manière bilatérale, les représentations culturelles, les valeurs et les normes qui y sont associées. Pour ce faire, il a pour rôle de les révéler, de les expliquer, de les mettre en relations. Quelques exemples :

- Un médecin de Protection Maternelle Infantile ne comprenait pas les raisons de la réticence d’une future maman à parler de sa grossesse. Le médiateur expliquera que dans la culture originelle de sa compatriote il est tabou de parler d’un enfant à naître. Par son intermédiaire le médecin fera expliquer le sens de ses questions et la notion de protection. Cette notion, la future mère peut l’intégrer puisque c’est justement « par protection » de l’enfant qu’elle se refusait à parler.

- Un enseignant s’interrogeait sur le fait qu’après avoir demandé à rencontrer les parents d’un élève, il avait été mis en relation avec un oncle de ce dernier. Là, le médiateur expliquera que cette famille vient d’une culture dans laquelle le frère de la mère est « responsable » des enfants de ses soeurs. Cette particularité se retrouve notamment dans la parenté dite matrilinéaire. Mais lors d’une rencontre ultérieure entre l’oncle, l’enseignant et le médiateur, ce dernier expliquera à l’oncle que l’enseignant comprend son intérêt mais que les lois françaises désignent les parents dans ce rôle et qu’il souhaiterait qu'il use de sa responsabilité pour l'expliquer à son beau-frère.

Les médiateurs sont amenés à intervenir dans des secteurs variés : psychiatrie, médecine (de soin et de prévention), psychologie scolaire, milieux socio-éducatifs et judiciaires, formations de divers acteurs sociaux et administratifs (puéricultrices, agents de l'ANPE etc.).

Dans chacun de ces secteurs les interventions peuvent très diversifiées. Dans le champ scolaire par exemple, le médiateur interculturel assure des consultations familiales suite aux difficultés d’un enfant, est présent auprès de psychologues scolaires, assiste aux rencontres entre des écoles et des parents, ou de manière plus formelle: est présent lors d’un conseil de discipline, assure une formation interculturelle à des directeurs d’école.

Les interventions peuvent concerner des personnes isolées ou des groupes mais autant les personnes en difficultés que celles qui interviennent auprès d’elles. D’une manière plus générale le champ d’action du médiateur interculturel s'étend à tous problèmes de communication dans lesquels interviennent des facteurs culturels. Cette ambition n’est pas seulement pragmatique et efficace. Elle contribue aussi à rapprocher les hommes au lieu de les isoler dans des aires culturelles, au propre et au figuré, qui sans cela n’ont de cesse que de trouver leurs limites d’exclusion et d'effacer la richesse de la diversité culturelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 151
Loisirs : tout peut devenir un loisir :)
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: ré   05.09.05 23:29

C'est super intéressant comme métier!
J'aimerais savoir s'il y a des diplômes pour devenir médiateur interculturel ou juste des diplômes de psychologie et le parfait bilinguisme suffit? Il faut faire la specialisation en psychologie interculturelle je pense?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-multiculturel.jeun.fr
muguet
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Nice
Date d'inscription : 25/08/2005

MessageSujet: Re: Le médiateur interculturel   06.09.05 23:01

Beaucoup d’universités proposent cette formation. Par exemple un Master en Philosophie, M2 option Professionnelle, en Médiation Interculturelle, ouvrira en 2005/2006 à la Faculté de Philosophie de l'Institut Catholique de Paris. Ce diplôme d'État est créé en convention avec l’université de Poitiers. Je sais qu’un diplôme d’Université de Médiation Interculturelle est délivré par l’Université de la Méditerranée qui assure une formation sur 18 mois (740 heures), réservée à des diplômés du 1er cycle supérieur (DEUG sociologie, psychologie, lettres, Droit ; DUT carrières sociales ou BTS Economie Sociale et Familiale) ainsi qu’aux professionnels titulaires d’un diplôme en travail social de niveau III.

Mais on peut aussi contacter les associations qui s’occupent de la médiation interculturelle. Par exemple l’association Géza Róheim a mis en place depuis de nombreuses années un protocole de formation comprenant plusieurs étapes associant théorie et pratique. La personne susceptible de devenir médiateur doit maîtriser parfaitement la langue française et la langue pour laquelle l’association la contacte. Elle doit bien entendu manifester un intérêt personnel pour ce travail, une capacité à pouvoir être confrontée à des situations difficiles, la possibilité d'une certaine mise à distance à reconnaître et à exprimer ses propres représentations culturelles. Ces qualités sont en quelque sorte des pré-requis dont on peut se faire une idée dans une première phase d'entretien. Les gens de l’association expliquent toujours dès la première rencontre quelles sont leurs positions idéologiques, leurs références et leurs pratiques. Ils accordent toujours ensuite un délai de réflexion afin que la personne puisse manifester son engagement.
Dans un second temps ils lui demandent de participer comme observateur à plusieurs consultations. Ce moment est important car il permet au futur médiateur d'appréhender directement le dispositif technique, les effets de groupe, les problèmes de traduction, l'impact des souffrances des consultants etc. C’est seulement à l’issue de ce premier « cursus » qu’on lui propose alors de devenir médiateur. Bien entendu, s’il s’avère que la personne ne convienne pas aux exigences de l’association après un certain exercice, on interrompt le processus.
De plus, au-delà de ces étapes et de manière continue, l’association a mis en place un programme de formation spécifique. Ce programme dont chaque session se déroule sur une demi-journée vise à initier (ou à parfaire) les médiateurs à des concepts, des méthodes relevant de l’approche interculturelle et plus globalement de l’anthropologie et de la psychologie. Par exemple et depuis années ont été abordés des sujets aussi divers que le développement de la personnalité, l'étude de la parenté, les croyances, des notions de psychanalyse, le droit de la famille au Maghreb, les notions fondamentales de la linguistique etc. Dans la réalité un grand nombre des médiateurs est déjà spécialisé en psychologie, en sociologie, en ethnologie, en linguistique etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le médiateur interculturel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le médiateur interculturel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Médiateur social
» Le médiateur de la république (un gamin de paris)
» BPJEPS Action Culturelle Option Médiateur du livre
» formation aux métiers du livre
» Orientation, quel métier du livre pour moi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum multiculturel :: votre acculturation :: les différences culturelles-
Sauter vers: